Oficina Internacional de Educación
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Le Bureau international d'éducation de l'UNESCO (UNESCO-BIE) organise un Atelier régional de réflexion sur le processus de réforme et de transformation curriculaires du 27 juin au 1er juillet 2022 à Niamey, au Niger.

cp_mission_niamey

Detalles

L'UNESCO-BIE organise un atelier régional de réflexion sur le processus de réforme et de transformation curriculaires à Niamey, au Niger, du 27 juin au 1er juillet 2022. Cet évènement aura pour objectif général d'analyser les processus de réforme actuels et précédents des pays du G5 Sahel afin d'identifier les bonnes et mauvaises pratiques dans le cadre de la transformation du curriculum.

Plus précisément, cet atelier vise à capitaliser sur les expériences, les réflexions et les propositions des participants pour l’élaboration d'un guide pratique intitulé: « Comment entreprendre une réforme curriculaire réussie étape par étape » . L’atelier permettra également de renforcer les compétences des participants en matière de réforme du curriculum.

Le système éducatif existe pour offrir des expériences d'apprentissage enrichissantes qui dotent les apprenants des connaissances, compétences, capacités, valeurs, attitudes et dispositions nécessaires pour mener une vie significative et productive en tant qu'êtres humains et citoyens du monde. Au sein des systèmes éducatifs, le curriculum est essentiel pour atteindre ces objectifs.

Cependant, malgré des progrès considérables en matière d'accès à l'éducation au cours des deux dernières décennies, les bénéfices d'apprentissage restent limités. Ceci est lié au faible accompagnement de l'offre éducative par des actions simultanées pour améliorer la qualité des apprentissages. De ce fait, la qualité de l'éducation est aujourd'hui l'une des préoccupations majeures des pays africains. Compte tenu des nouveaux défis éducatifs et des demandes de compétences du 21ème siècle, la transformation des programmes d’enseignement est impérative.

L'UNESCO-BIE considère que les composantes du système éducatif sont un réseau d'entités interdépendantes qui se renforcent mutuellement avec le curriculum comme force motrice. Ainsi, en cas de reformation d’une seule composante de son système éducatif, un ministère de l'Éducation a l’obligation d’évaluer l’impact du changement prévu sur d'autres éléments du système. Il doit également établir à quelle dégrée ceux-ci devront également être modifiés ou renforcés pour soutenir le changement ou la réforme.

L'atelier régional sera meublé d’un travail de groupe participatif, de réflexions conjointes, de présentations méthodologiques et de discussions afin de permettre aux participants de développer des compétences d'analyse de processus dans la réforme du curriculum. Les différentes expériences, réflexions et propositions seront capitalisées pour alimenter l'élaboration d'un guide pratique : « Comment entreprendre une réforme curriculaire réussie pas à pas » . Au terme de cette rencontre, un groupe composé de responsables curriculaires du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad (G5 Sahel), sera également formé pour fournir un retour d'information sur l'outil pratique que l'UNESCO-BIE produira pour les États membres.