Bureau international d'éducation
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Webinaire du BIE-UNESCO: COVID-19 et les défis des actions curriculaires dans les Pays d’Afrique lusophones (PALOP)

COVID-19 et les défis des actions curriculaires dans les Pays d’Afrique lusophones (PALOP), Webinaire du BIE-UNESCO, Zoom, 2 décembre 2020

Contexte et Justification 
 
La crise pandémique provoquée par le nouveau coronavirus présente des défis sans précédents pour tous les pays et régions du monde. Elle a mis en évidence la résilience des systèmes éducatifs mais aussi leurs fragilités et vulnérabilités. En effet, la crise sanitaire a entraîné des fermetures massives d´écoles, affectant directement près de 1,6 milliards d´élèves de l´enseignement préscolaire à l´enseignement supérieur. A ce jour, un milliard d’entre eux, sont soit confrontés à l’impossibilité physique de se rendre à l’école, soit dans l’incertitude de savoir si leur école va être fermée du jour au lendemain.   

Face à l´éclosion mondiale de la COVID-19, l´UNESCO a immédiatement déployé des efforts pour assister les États Membres, conformément à sa mission de coordinateur mondial de l´objectif 4 des Objectifs du Développement Durable (ODD) et de l´Agenda Éducation 2030 dont la mise en œuvre est cruciale pour l´atteinte des autres ODD. L´UNESCO a soutenu la continuité de l´éducation en organisant des réunions ministérielles ainsi qu’une série de webinaires (sur la réouverture des écoles, les enseignants, les programmes d’études, l’évaluation) dédiées aux décideurs et praticiens. L’UNESCO a, également, lancé la Coalition Mondiale pour l’éducation en mars 2020. Il s’agit d’un partenariat sans précédent auquel participent les organisations des Nations Unies, la société civile, le secteur privé ainsi que le milieu universitaire et les médias qui a pour but d’aider les pays qui en ont besoin à offrir une éducation à distance inclusive et équitable. L’UNESCO a, par ailleurs, convoqué la Réunion mondiale sur l’éducation (GEM) pour examiner les réponses en matière d’éducation liées à la crise ainsi que plaider en faveur de la protection de l’éducation et de la sauvegarde de l’avenir de tous les apprenants.  

Les cinq pays africains de langue officielle portugaise, PALOP, ne font pas exception dans ce scenario de déstabilisation, voire même, de subversion de la vie sociale et économique et de disruption profonde des systèmes éducatifs. Les conditions sanitaires et les incertitudes qui prévalent constituent une menace pour un apprentissage pertinent, de qualité et inclusif. La pandémie a mis en évidence les limites de l´enseignement présentiel mais aussi la créativité des acteurs pour la mise en œuvre d’alternatives viables à l´enseignement en salle de classe. La pandémie a permis la revalorisation du rôle des parents d´élèves et réhabilité/renforcé l´importance de l´autonomisation des élèves dans la gestion du processus d´apprentissage. 

Ainsi et malgré des contraintes multiples, les PALOP ont essayé de mettre à profit les technologies de communication (radio, télévision, internet…) pour préserver l´éducation, sans exclure l´enseignement en présentiel avec la réouverture partielle et progressive des écoles. Les modalités alternatives (enseignement à distance via la radio, la télévision, en ligne ou sous forme hybride) ont mis en évidence des situations de précarité socioéconomique dans les familles que les systèmes éducatifs ne pouvaient pas résoudre avec les stratégies et solutions traditionnelles d´action sociale et scolaire. Pour viabiliser les stratégies d’enseignement à distance et/ou hybride, il a fallu et va falloir renforcer le combat contre les lacunes numériques, dans son aspect technique et socioéconomique.  

Ce changement requiert des ressources et des compétences pédagogiques et techniques qui n´étaient pas nécessairement disponibles. Dans ce sens, il faut reconnaître que la pandémie a offert l’opportunité aux gouvernements, aux responsables pédagogiques et autres acteurs et actrices des systèmes éducatifs, de mettre en œuvre des stratégies innovantes et plus performantes en termes d´inclusion sociale. 
 
La place du curriculum dans les stratégies de réponse à la COVID-19. 

Les décisions et mesures mises en œuvre par les pays pour concilier le maintien de l´éducation et la sécurité sanitaire illustrent l´importance centrale du curriculum. Dans la plupart des cas, ces mesures se sont traduites par la diminution de temps d´enseignement, soit en présentiel, soit à distance. Ceci implique la définition de priorités d´enseignement, l´adaptation des approches pédagogiques y compris pour l´évaluation de l´apprentissage, la formulation d´orientations à l´adresse des acteurs (directeurs d´écoles, enseignants, élèves, familles…), ainsi que la production de nouveaux outils adaptés aux nouvelles conditions d’enseignement/apprentissage. Pour ce faire, de façon raisonnée, efficace et pertinente, la maîtrise du curriculum et du processus de son élaboration est indispensable. Toutes ces préoccupations touchent au quoi (contenu), au comment (pédagogie) et au quand (agenda) de l'éducation, qui sont des points relatifs au curriculum. 

Rappelons que le curriculum définit ce que les élèves doivent apprendre, pour un profil de citoyen et un projet de société donnés et dans ce but il explicite les connaissances, les compétences et les valeurs que l’école doit transmettre. Le curriculum se décline en divers instruments qui guident le travail des différents acteurs du système éducatif dont l’action conjuguée doit mener au meilleur apprentissage possible des élèves. Lesdits instruments sont les suivants : (i) le cadre curriculaire qui condense la vision, la mission, les finalités, les objectifs, les principes, les modèles et approches pédagogiques, les orientations pour les enseignants… (ii) les programmes d´études des domaines ou disciplines (iii) les manuels, (iv) les guides d´enseignant et (v) autres matériels de soutien ou outils pédagogiques.  

La COVID-19 a mis en évidence la nécessité de renouveler et d’intensifier le dialogue et la concertation avec les acteurs institutionnels (santé, protection civile, …) et sociaux (syndicats des enseignants, parents d´élèves, média ...) sans quoi les efforts louables des systèmes éducatifs risquent de s´achopper à la résistance des acteurs, avec perte de temps pour tous.  

L´engagement des PALOP pour réaliser l´Agenda 2030 et, en particulier, l´objectif 4 et la stratégie continentale de l´éducation pour l´Afrique de l´Union Africaine (CESA) exigent le renforcement de la compréhension, de la maîtrise et de la gestion du curriculum comme instrument de consensus politique, civique, culturel, technique et pédagogique. Incontestablement, le curriculum est le socle de base et le pilier de l´action éducative, lequel conjugué avec la formation des enseignants sont les garants de la qualité éducative et de la réussite scolaire, si l´on veut se donner les moyens pour répondre aux attentes des sociétés à tous les niveaux - local, national et mondial. Ceci dit, il faut rappeler que les perturbations subies par les systèmes éducatifs des PALOP à cause de la COVID-19 ont aggravé les fragilités et défis auxquels ils étaient confrontés bien avant l´éclosion de la pandémie. Les stratégies des PALOP pour l´atteinte de l´objectif 4 et particulièrement les interventions au niveau des curricula, doivent être réévaluées, réajustées ou même redéfinies.   

C´est dans cette perspective que le Bureau International de l’Éducation (BIE-UNESCO) a décidé d´appuyer les PALOP en créant l’opportunité d’approfondir la réflexion sur les défis de l´enseignement et de l’apprentissage créés par la crise, de formuler des stratégies d´adaptation et/ou de réforme du curriculum pour projeter l´éducation dans le futur. Pour lancer le processus, il prévoit d’organiser deux webinaires consécutifs, le premier à la fin de l´année 2020 et le second en début 2021. Le premier webinaire étant celui-ci prévu pour le 2 décembre 2020. 
 
Objectifs principaux  
 
Les objectifs principaux du premier webinaire se déclinent comme suit : 
 
  1. Créer un espace conjoint PALOP pour la discussion des défis posés par la COVID-19 à leurs systèmes éducatifs.  
  2. Partager les expériences et les leçons des stratégies et actions mises en œuvre par les différents pays pour garantir le maintien du processus d´enseignement et d´apprentissage en contexte de pandémie. 
  3. Discuter des priorités et besoins d´appui à considérer pour toutes les futures actions relatives au curriculum à la lumière de la COVID-19  
 
Participants 
 
Ce premier webinaire réunira des responsables des ministères de l´éducation des PALOP compétents en matière de curriculum, notamment les :  
 
  • Directeurs Nationaux ou Généraux, DNE/DGE ;  
  • Inspecteurs Généraux de l´Education ;   
  • Responsables/chefs et experts de services ou d´équipes du curriculum des ministères de l´éducation ; 
  • Coordinateurs et formateurs d´institutions de formation des enseignants et universités ;  
  • Partenaires nationaux, régionaux et internationaux.  

En collaboration avec le siège de l'UNESCO, les bureaux hors Siège, les instituts et les commissions nationales le BIE-UNESCO diffusera l'invitation aux ministères de l'éducation et aux institutions connexes, aux universités et institutions de formation des enseignants, aux réseaux / communautés de spécialistes / concepteurs de programmes, aux chercheurs et aux praticiens ainsi qu'aux organisations intergouvernementales, ONG et organisations de la société civile travaillant dans le domaine de l'éducation et des questions liées aux curricula.  
 
Format et langues 
 
Le webinaire aura lieu sur la plateforme Zoom, avec une diffusion en direct sur les réseaux sociaux (Facebook et YouTube).  

Les contributions et questions pour les intervenants seront faites par écrit, via la plateforme Zoom dans l’espace dédié aux Questions & Réponses. 

Une interprétation simultanée en portugais, en français et en anglais sera disponible. 
 
Inscription 
 
Les personnes intéressées à participer au webinaire doivent s'inscrire via le lien suivant : https://unesco-org.zoom.us/webinar/register/WN_EfX0fa4XQCSykIuoxrcDzA

Agenda provisoire  
 
Mercredi 2 décembre 2020  
14:00 - 16:00  Heure de Genève (GMT+1) 
 
14:00 – 14:10  Allocutions d’ouverture  
 
Mme Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’Éducation  
 
S.E. Carmelita Rita Namashulua, Ministre de l'éducation et du développement humain, Mozambique 
 
Modération 
Mr Yao Ydo, directeur a.i., BIE- UNESCO 
14:10 - 14:40  Session 1 : Les systèmes éducatifs des pays PALOPs face à la COVID-19 : expériences et leçons 
 
Considération générale sur le curriculum par Mme Amapola Alama, spécialiste de l’Éducation, BIE-UNESCO 
 
Intervention (7 minutes chacun) 
Les leçons apprises face à la crise sanitaire de la COVID-19. Cette présentation sera axée sur le curriculum et le processus d’apprentissage.  
 
1. Expériences et leçons par Mr André Diasala Jacinto, Directeur de l’Institut national de recherche et développement de l’éducation, INIDE, Angola 
 
2. Expériences et leçons par Mme Rosa Silva, Directrice de Gestion éducative et développement curriculum, Ministère de l’Éducation, Cap-Vert 
 
3. Expériences et leçons par Mr Allende Samory Fernandes Quadé, Directeur des services curriculaires et éducation environnementale de l’institut national du développement de l’éducation, Guinée-Bissau 
 
Mme Zulmira  Rodrigues, Cheffe de la section Coopération avec les Entités Régionales de la Priorité Afrique et les Relations extérieures (UNESCO)
14:40 – 15:00  Session 2 :  Priorités et défis à considérer pour des actions relatives au curriculum 
 
1. Les priorités par Mme Bleizy Costa, Directrice de la planification et de l’innovation éducative, São Tomé et Príncipe 
 
2. Les défis par Mr Ismael Nheze Directeur de l’institut national du développement de l’éducation, Mozambique
 
Mr Paul Gomis, Directeur du bureau UNESCO à Maputo  
15:00-15:40  Q&R 40 minutes  
 
Mme Zulmira  Rodrigues, Cheffe de la section Coopération avec les Entités Régionales de la Priorité Afrique et les Relations extérieures (UNESCO)
15:40-16:00 
 
Remarques de clôture 
Rappel des points majeurs évoqués précédemment dans le webinaire 
 
Mots de remerciement 
Mr Yao Ydo, Directeur a.i., BIE-UNESCO
 
Mr Victor Borges 

Personnes à contacter

Pour plus d’informations concernant le webinaire, prière de contacter Mr Victor Borges et Mme Perrine Arsendeau (pd.arsendeau@unesco.org).

Vidéos du webinaire
Anglais: https://www.youtube.com/watch?v=hfcI2PbGs84
Français: https://www.youtube.com/watch?v=xQ6-gu_8oyU
Portugais: https://www.youtube.com/watch?v=fPb8_Vqat_4

 

Télécharger

ENG | FRE | POR