Bureau international d'éducation
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Combler le fossé entre le curriculum d'éducation de base et les réformes en termes de formation des enseignants en Afrique (atelier de planification technique)

Le renforcement des capacités en matière de développement curriculaire et la formation des enseignants sont des domaines pour lesquels tous les pays africains ont besoin de soutien par le biais du Programme pour l'éducation de base en Afrique (BEAP), en particulier à un moment où de nombreux pays de la région entreprennent des changements et des réformes curriculaires.
01.12.2010

Détails

Les tendances en éducation, évaluées dans les pays du BEAP, ont mis en évidence que la réforme curriculaire reste un défi important et l'une des priorités les plus urgentes des réformes éducatives des pays. Dans ce contexte, il a été recommandé que le programme BEAP soutienne les pays africains dans le développement de centres sous-régionaux pour les questions curriculaires et le renforcement des capacités, visant en particulier à combler le fossé entre le curriculum d'éducation de base et les réformes en termes de formation des enseignants.

Le Bureau international d'éducation (BIE) a commencé la mise en œuvre de programmes à long terme, durables et accrédités de développement des capacités, principalement basés sur ses outils de formation pour le développement curriculaire (TTCD). Ces programmes visent à développer et renforcer les capacités existantes liées au domaine curriculaire aux niveaux régional, national et local. Le premier diplôme universitaire en conception et développement curriculaires a été réalisé avec succès dans la région d’Amérique latine et des Caraïbes en août 2010 (et se poursuivra à travers un enseignement à distance, jusqu'en mai 2011).

La mise en œuvre de diplômes universitaires en conception et développement curriculaires en Afrique est perçue comme un moyen approprié de continuer à développer les capacités locales et de créer une base solide pour améliorer la qualité des propositions curriculaires dans le cadre d’une vision à long terme. La proposition de la Tanzanie d'être le premier pays africain à offrir une telle formation universitaire a été considérée principalement en raison de l'importance du pays en Afrique de l'Est et de son rôle de chef de file dans les réformes curriculaires dans la région, ainsi que son importante implication à long terme dans le programme BEAP. Officiellement chargé d'interpréter les politiques curriculaires gouvernementales et les instructions officielles en vue d'assurer une éducation de qualité pour tous, l'Institut tanzanien de l'éducation (TIE) a reçu le soutien du Ministère tanzanien de l'éducation et de la formation professionnelle (MOETV) pour mettre en œuvre le diplôme universitaire.

L'atelier de planification technique qui aura lieu en Tanzanie du 29 novembre au 1er décembre 2010 est destiné à préparer la proposition du diplôme universitaire et des cours pertinents le constituant. En impliquant les divers institutions et acteurs clés dans la préparation de cette formation accréditée, l'atelier visera à établir un cadre ainsi qu’à définir les rôles, les responsabilités et le soutien de tous les acteurs concernés pour sa mise en œuvre. L’atelier est co-organisé par le BIE-UNESCO, le Bureau régional pour l'éducation en Afrique (BREDA, Dakar, Sénégal) et l'Institut tanzanien de l'éducation (TIE) à Dar es-Salaam, en Tanzanie. Les cours qui ont été dispensés pour le diplôme en Amérique latine, en collaboration avec le Bureau régional de l'éducation pour l'Amérique latine (UNESCO-OREALC) et l'Université catholique d'Uruguay (UCU), fourniront une aide considérable pour la préparation de cours similaires en Afrique (provisoirement prévus pour octobre 2011), conjointement planifiés par le TIE, les bureaux de l'UNESCO, ainsi que d'autres parties prenantes clés.

Document :
Note conceptuelle : ENG (PDF, 85 KB)