Bureau international d'éducation
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Comprendre et favoriser le développement de l’intelligence (Pratiques éducatives 26)

Par Andreas Demetriou et Constantinos Christou

 

Nous sommes constamment entourés par un flux d’informations. Dès que nous tentons de faire quelque chose, nos sens reçoivent un nombre considérable d’informations. Lors de toute conversation, des messages sont échangés de manière rapide.

 

Pour comprendre le sens des informations que nous recevons, nous devons cibler, enregistrer, sélectionner et traiter les informations pertinentes à tout instant, avant qu’elles ne soient remplacées par d’autres informations. Souvent les informations sont incomplètes ou masquées par d’autres informations, ou les problèmes auxquels nous faisons face sont nouveaux pour nous. C’est pourquoi il nous faut comparer les différents aspects des informations ou d’autres messages, puis faire des déductions pour combler les informations manquantes, faire des liens avec ce que nous savons déjà ou trouver des solutions aux problèmes nouveaux.

 

À l’école, les enfants apprennent chaque jour de nouvelles notions. La lecture, l’arithmétique ou la science sont des matières très exigeantes pour eux. Pour apprendre, les enfants doivent retenir les informations, recourir à des notions acquises précédemment afin d’interpréter les nouvelles informations puis si nécessaire adapter leur compréhension. Ces tâches sont possibles car nous sommes capables de cibler et de traiter les informations avant qu’elles ne disparaissent, d’alterner entre les stimuli ou les notions en fonction de nos objectifs, et de prendre des décisions après avoir compris et évalué les informations à l’issue d’un raisonnement. En parallèle, nous ajustons nos stratégies en fonction de ce que nous savons déjà ou en fonction de nos forces et de nos faiblesses.

 

Pour comprendre l’intelligence humaine, la psychologie et les sciences cognitives s’efforcent de déterminer quels sont les processus cognitifs impliqués lorsque nous accomplissons les tâches mentionnées ci-dessus, de quelle manière ces processus évoluent au cours de l’apprentissage, pour quelle raison les individus ont des capacités différentes et de quelle manière la biologie et la culture peuvent influencer ces capacités. Toute tentative systématique visant à accroître l’intelligence par le biais de l’éducation devra s’appuyer sur les connaissances amassées par les chercheurs depuis la fin du XIXe siècle.

 

Dans le présent fascicule, les auteurs exposent dans les grandes lignes la façon dont les sciences de l’esprit considèrent l’intelligence et proposent un programme d’enseignement s’appuyant sur les nombreux processus de celle-ci.

Télécharger

ENG