Bureau international d'éducation
Tel.: +41.22.555.06.00
Fax: +41.22.555.06.46
Email

Content Section

Un Cadre conceptuel pour l'évaluation des compétences

Cette publication du 4ème numéro de la série Réflexions en cours met l’accent sur l’évaluation des compétences, et s’inscrit en particulier dans une vision curriculaire compréhensive, qui tente d’articuler l’ensemble des facettes d’un curriculum de qualité pour toutes et tous.
ipr4-roegiers-competenciesassessment_eng_page_01_0

Détails

On ne peut pas nier l’influence des compétences sur l’évolution de l’école et de ses curricula. De plus en plus, pour s’inscrire dans un tissu socio-économique, que ce soit à l’échelle locale ou globale, l’élève doit apprendre à mettre ses connaissances et ses savoir-faire acquis au service de l’action : il doit pouvoir traiter des situations complexes de la vie quotidienne et professionnelle. En un mot, il s’agit de lui apprendre à transférer ses connaissances et ses savoir-faire. L’école et ses acteurs doivent dès lors être outillés pour pouvoir traiter cette nouveauté : mener des apprentissages en termes de compétences, mais aussi évaluer les élèves en termes de compétences.

Le présent article met l’accent sur l’évaluation des compétences, en particulier dans une vision curriculaire compréhensive, qui tente d’articuler l’ensemble des facettes d’un cursus scolaire pour tous. Il commence par situer l’apport des compétences dans le monde de l’école : d’où viennent-elles? Qu’ont-elles apporté ? Quel est leur avenir ? Il montre ensuite comment plusieurs conceptions de la compétence ont été amenées à se côtoyer. Deux conceptions dominent en particulier : d’une part la conception « compétences génériques », qui constituent un bagage général de l’élève, incluant notamment les compétences socio-affectives ; d’autre part, la conception « compétences situationnelles », qui représentent le potentiel d’un élève à pouvoir faire face à certaines situations complexes qui se réfèrent à un profil de sortie.

L’article évoque enfin la problématique de l’évaluation de ces compétences, autant les compétences génériques que les compétences situationnelles, en montrant les méthodologies spécifiques à chaque type à mobiliser pour les évaluer, mais aussi les difficultés auxquelles les acteurs sont confrontés pour évaluer les unes et les autres. Il termine en traçant quelques pistes nouvelles pour l’évaluation des compétences.

Le BIE vous invite à découvrir cette nouvelle publication et à participer à la discussion en donnant votre point de vue dans la section des commentaires.

Télécharger

ENG | FRE | SPA